Quel type d’interprétation choisir  ?

On pourrait croire que le monde de la traduction tourne seulement autour des services classiques de traduction écrite, peu importe que le domaine soit technique ou légal. Cependant, un des noyaux durs de la traduction est l’interprétation.

 

Le nombre d’employés dans le secteur de la traduction et l’interprétation a doublé au cours des sept dernières années, et devrait croître de 29 % d’ici 2024. Pandémie ou non, l’interprétation est indispensable.

 

Qu’est-ce que l’interprétation ? 

L’interprétation est un système de communication orale ou gestuelle, entre des interlocuteurs ne parlant pas la même langue ou ne possédant pas les mêmes codes linguistiques.

 

L’interprète remplit sa fonction en temps réel, en contact étroit avec l’émetteur et le récepteur. Il dispose d’un laps de temps très court pour réfléchir et transmettre le message de manière fidèle et dans le style le plus approprié.

Quels sont les différents types d’interprétation ?

I – Interprétation simultanée

 

L’interprétation simultanée est une interprétation qui se fait en même temps que l’orateur parle. L’interprète restitue les propos de l’orateur dans la langue cible le plus rapidement possible. Afin d’entendre l’interprète, les participants portent des casques. Ainsi, l’interprète est généralement installé dans une cabine insonorisée, où il voit et entend clairement l’intervenant avec des écouteurs, et il parle dans un micro. L’interprétation arrive alors en simultané dans la langue cible dans les oreilles des participants via leurs casques.

 

L’interprétation simultanée est très souvent utilisée lors des congrès et des conférences, comme ce fut par exemple le cas lors de la dernière Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique (COP26). Elle a d’ailleurs été utilisée pour la première fois lors du procès de Nuremberg intenté en 1945 et 1946 par les puissances alliées de la Seconde Guerre mondiale devant plusieurs tribunaux militaires.

 

Ce type d’interprétation est un exercice très intense pour les interprètes professionnels. En effet, l’interprète travaille en direct : en même temps qu’il parle, il doit être capable d’entendre la suite du discours pour le rapporter.

II – Interprétation consécutive

 

L’interprétation consécutive consiste à reformuler le discours de l’orateur après que celui-ci l’a conclu. Tandis que l’orateur parle, l’interprète prend les informations par de la prise de notes. Si le discours de l’orateur est assez long, l’orateur peut marquer des pauses afin de faciliter l’interprète dans son travail. Cela peut aussi permettre à l’audience de mieux comprendre le discours. L’interprétation consécutive permet donc de mieux saisir le sens du discours de l’orateur en ne conservant que le caractère essentiel de celui-ci.

L’interprétation consécutive est souvent utilisée dans le domaine médical pour la communication entre le médecin et le patient, ou encore dans les négociations commerciales.

 

L’interprète peut mieux contrôler la situation qu’en simultané : il peut relever les ambiguïtés, faire répéter ou faire préciser le sens des termes qui peuvent lui poser des problèmes.

III – interprétation chuchotée ou chuchotage

 

L’interprétation chuchotée, ou chuchotage, est une variante entre l’interprétation simultanée et consécutive. L’interprète se place à côté des auditeurs et restitue au fur et à mesure et à voix basse le discours prononcé par l’orateur.

 

Cependant, l’interprétation chuchotée n’est possible qu’en présence d’un public restreint (généralement deux ou trois personnes).

IV – Interprétation de liaison

 

L’interprétation de liaison ressemble à l’interprétation consécutive. L’interprète va mémoriser de brefs échanges dans la langue de départ puis les restitue dans la langue d’arrivée.

 

L’interprétation de liaison est souvent utilisée en petit comité, par exemple lors de réunions de travail, de visites guidées, de stipulations de contrats et de négociations commerciales.

Matériels d’interprétation

 

Selon l’interprétation souhaitée, du matériel est parfois nécessaire afin que l’interprète professionnel exécute son travail de manière optimale.

 

Par exemple, l’interprétation simultanée est le type d’interprétation qui exige le plus de matériel. Les interprètes simultanés travaillent dans des cabines insonorisées qui peuvent être fixes ou portables selon la configuration du lieu de la manifestation. À l’intérieur des cabines, les interprètes ont besoin de consoles d’interprétation, d’un casque et d’une lampe de bureau. À l’extérieur de la cabine, il y a un système de sonorisation doté de haut-parleurs, de microphones pour le président de séance, les orateurs et les délégués, et de récepteurs pour permettre à ces derniers d’écouter l’interprétation.

 

Au contraire, l’interprétation consécutive n’exige généralement aucun matériel particulier. L’interprète consécutif se munit seulement d’un bloc-notes et d’un stylo. Mais cela demande un savoir particulier dans la prise de notes.

 

Ainsi, le type d’interprétation dont vous avez besoin dépend de l’évènement que vous souhaitez traduire, du nombre de personnes présentes, ainsi que du temps dont vous disposez.

 

Chaque évènement est unique; n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de l’aide pour votre choix de type d’interprétation !

This post is also available in: Chinois simplifié Anglais Allemand Italien Arabe Russe Espagnol Portugais - du Portugal